• Chapitre 2 - Mystères

    Une larme avait coulé sur sa joue, et, dans ce monde rempli de feu, de débris ainsi que de morts, ma bulle ainsi que moi s'étaient envolés soudainement après que mon Dren aie tendue sa main vers moi.
    La bulle montait même de plus en plus vite jusqu'à ce que je perde complètement conscience après un flash aveuglant.
     
    Enfaite, je t'aime Dren. -
     
    ♥~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♥
     
    Mon corps étaient horriblement lourds, j'avais l'impossibilité de bouger mes membres, je me sentais clouée au sol... Ou plutôt clouée à un endroit confortable, un lit je dirais.
     
    Etais-je morte ? -
     
    Non... J'entendais des voix et pleurs lointains. '' Tu vas t'en sortir ! '', '' Réveille toi... '', '' Elle peut pas mourir ! ''. Ce qui était bizarre, c'est que ces voix ne me disaient rien...
    Tout ça me paraissait horriblement étrange.
     
    J'étais dans le coma à ce que je pouvais entendre, depuis quand ? Je ne savais pas. Mais quelque chose me disait que j'allais enfin pouvoir me sortir de celui-ci bientôt.
    Mon corps semblait enfin retrouver un peu de légèreté, je bougeais un doigt et finalement.. Ouvrait les yeux. Je voyais très très floue mais je pouvais reconnaître deux silhouettes... Humaines ? Un semblant de souvenir me revenait, je me rappelais de la mort et du carnage, pourquoi serait-ce des humains ?
     
    Mère... Pouvez-vous appeler un médecin s'il vous plaît ? Demanda poliment une voix masculine, mais qui tremblait beaucoup, c'était donc lui qui pleurait pour moi..?
     
    - J'y cours mon fils.
     
    J'entendais un bruit de chaise et voyait l'une des deux silhouettes, celle d'une femme, partir hors de la pièce et regardait vers la seconde silhouette.
    Celle-ci commençait à devenir moins floue, c'était un jeune garçon d'environ 17 ans avec de courts cheveux bleus et des yeux marrons tournant vers le rouge.

    Il m'avait pris la main et la serrait tout en se mordant les lèvres à cause du stress et de l'inquiétude. Mais j'avais beau chercher dans ma mémoire en désordre, je ne connaissais pas ce garçon. Et puis... Ne devrais-je pas être dans un monde totalement remplie de cyniclon si je suis encore vivante.. ?
     
    Tout va bien... Tu n'es plus seule maintenant. Dit-il en me serrant fort la main, comme pour affirmer ses dires.
     
    -S-seule... ? Marmonnais-je en sentant des larmes tomber le longs de mes joues, j'avais réussie à parler à nouveau, comme auparavant.
     
    Chuuut... Calme toi maintenant, tout va bien... il me caressait la main, pour me rassurer et continuait, Mère et moi avons décider de t'adopter.. Tu seras ma petite sœur. J'étais surprise de ce qu'il venait de dire.
     
    Petite... S-Soeur.. ? Il continuait à me caresser la main et hochait gentiment la tête, en laissant des petites larmes coulés sur ses joues.
     
    Tu ne seras pas obligée d'accepter, mais on te prendra avec nous à la maison un petit temps.. Parce que tu sais, ça fait 2 mois qu'on t'as retrouvée, blessées de partout et totalement abandonnée. J'ai eu tellement peur que jamais tu ne te réveilles..
     
    Je ne répondais pas et me souvenait enfin entièrement de tout, mon combat, Dren et... Le vide entier lorsque la bulle a diffusé une lumière aveuglante..
    Le stresse de ces souvenirs, refaisait à nouveau tombait les larmes de mes yeux, c'était surtout de revoir tous les humains mourir, tout se faire détruire, qui me faisait horriblement mal.
     
    Faut pas pleurer... Tout va mieux maintenant. Ses mots étaient doux et je retrouvais l'envie de dormir après qu'il m'aie séché mes larmes. Je vais te chanter une berceuse pour t'aider à te rendormir. Poursuivit-il en me souriant chaleureusement.
     
    Il me chantait ensuite une douce berceuse et je m'endormais très vite, à nouveau.
    Il avait réussi à m'apaiser avec ses mots, mon cœur s'était vite fait plus léger et avait, avec moi, sombrait dans le monde des rêves.
    Ou plutôt le monde des cauchemars.

    Dans celui-ci, je courais pour fuir mon pire ennemi, le Seigneur Bleu. Et finalement je tombais dans un vide infinie avec un rire sadique résonnant de partout.
    Je m'étais levée en sursaut.

    Je me retrouvais dans une très grande chambre décorée entièrement dans les tons rouge, dans un lit à baldaquin. Je n'étais plus dans cette chambre blanche, la chambre d'hôpital. Au moins cela voulait dire que j'allais mieux.
     
    Un majordome était entré dans la pièce et en s'excusant de me déranger m'avait donné un plateau plein de pâtisseries, qui semblaient toute si... Délicieuse.

    Avant de partir, il m'avait dit que dès que j'aurais finit de manger et que je me serais changée, je devrais descendre dans le salon pour retrouver mon nouveau frère. Bien sûr il m'avait indiqué où chaque pièces se trouvaient sur une feuille.
     
    J'avais compris en quelques secondes dans quelle genre de famille je me trouvais, une famille riche. Mais ça ne me dérangeait pas plus que ça, ce qui comptait pour moi, c'est que les humains sont en vie et que je peux vivre aussi.

    Et puis le garçon aux cheveux bleus était très gentil, c'était même la première fois que je rencontrais quelqu'un d'aussi sympathique... Alors il n'y avait absolument rien de dérangeant du tout.
     
    Je mangeais et me levais du lit en enlevant la grande couverture couleur cerise qui me gardait bien au chaud. Je posais le plateau maintenant vide sur la commode à côté du lit.
     
    Je partais ensuite me prendre des vêtements pour aller me laver mais je remarquais une pile de vêtements propre à terre à côté du lit que je ramassais tout en me rasseyant sur le lit.
    C'était les vêtements que j'avais porté ce jour là.
    Je dépliais les vêtements et les regardais avec une tristesse infinie en moi. Mais quelque chose tomba de la poche de ma veste, je posais les vêtements dépliais à côté de moi et regardait par terre puis sous le lit.
    Ce qui était tombé était... Ma pierre de puissance.
     
    ゜・。。・゜゜・。。・゜☆゜・。。・゜゜・。。・゜★
     
    Après m'être lavée, je descendais les escalier dans le but d'aller au salon pour y rencontrer mon nouveau frère. J'y arrivais facilement grâce à l'indication des pièces que l'on m'avait donné et je retrouvé le garçon aux cheveux bleus en train de jouer à une console reliée à la télé.
    Il me remarqua bien vite.
    Il arrêta de jouer et se leva du canapé pour venir me saluer.
     
    Bien le bonjour, ma chère sœur. Je vois que tu as bien dormi et que tout va bien. commença-t-il poliment en me souriant chaleureusement, Je vais maintenant me présenter puisqu'on ne se connaît pas. Je me nomme Utako Mitsu mais tout le monde me surnomme Uta. Et toi chère petite sœur ? s'était-il présenté en me demandant de faire de même.
     
    Bonjour Uta... Je m'appelle Malaurie.
     
    Il continuait de sourire et puis il me demanda si je voulais sortir et j'acquiesçais, je voulais voir comment était ce nouveau monde inconnue ou tout est semblable à mon propre monde.
    Car finalement, ma seule théorie était que Dren m'avait sauvé en m'envoyant dans un tout autre monde.
     
    Dehors je remarquais que tout était exactement pareil, en plus nous étions dans la ville où j'habitais. Pourtant il y avait quand même des différences, mais seulement de petites différences.
     
    On partait ensemble dans un grand parc, je le connaissais bien : c'était dans celui-ci que le café Mew Mew avait été installé, mais finalement celui-ci n'avait jamais réellement ouvert car j'étais seule.
     
    On s'assit sur un banc et je remarquais, un grand café rose nommé « Café Mew Mew » au loin, je me sentais bizarrement.
     
    Uta... Ce café... ?
     
    ゜・。。・゜゜・。。・゜☆゜・。。・゜゜・。。・゜★
     
    Dans ce même café, fermé, plusieurs filles, les serveuses et plusieurs garçons, les serveurs ainsi que le cuisinier et le '' patron '' discutaient, ou plutôt, se disputaient.
    C'était nos mew mew préférées en compagnie des cyniclons sous une forme humaine, de Mark et des deux autres. La serveuse en rouge se battait avec le blondinet.
     
    Pourquoi tu nous l'as pas dit avant !? Cria la rouge par colère sur le pauvre Elliot, les autres ne semblaient pas savoir quoi faire.
     
    Excuse moi, nous pensions, Weslet et moi que ce n'était que faux... Ne t'énerve pas pour si peu. Répondit simplement le blond mais on voyait bien que la fille l'énervait dans son regard.
     
    Zoey... N'en fait pas tout un plat.. essaya de calmer le petit-ami de celle-ci avec une voix douce.
     
    Mais c'est pas une raison ! On aurait eu tout le temps pour faire des recherches ! Les nouveaux cyniclons sont déjà assez surpuissants comme ça. Continua-t-elle en baissant finalement la tête, leurs nouveaux ennemis étaient réellement redoutables.
     
    Zoey, s'approcha la serveuse en violet, il n'y a pas d'inquiétudes à avoir, quel que soit la raison de ce signal inconnue, nous nous en sortirons.
     
    C'est sur les paroles de la violette que tout le monde se calma, C'est la serveuse en vert qui cassa le silence.
     
    On devrait se mettre aux recherches maintenant.. dit-elle timidement, le serveur aux cheveux gris vient s'ajouter à la discussion, il travaillait avec Weslet et Elliot la plus part du temps.
     
    Mais cela sera difficile. Le signal n'est apparue que deux fois en deux mois. Répondit-il froidement, comme à son habitude.
     
    Bon, on verra plus tard pour cette mew mew inconnue, pour le moment nous allons ouvrir le café, nous sommes en retard. Lança le blond.
     
    Pendant toute la discussion, le serveur aux cheveux verts semblaient totalement dans ses rêves, pour faire court, il se fichait totalement de la mew mew inconnue détectée, et il semblait même détenir un grand secret. On aurait même dit qu'il connaissait déjà la réponse à ce qui se passait.
     
    Dren, va faire l'ouverture du café. C'est à ton tour aujourd'hui.
     
    Le blond repartit à ses occupations et le rêveur se leva en soupirant pour aller ouvrir le café.
     
    ゜・。。・゜゜・。。・゜☆゜・。。・゜゜・。。・゜★
     
    Toujours pas trop loin, deux personnes volaient dans les airs. C'était des cyniclons. Ils regardaient le grand parc, mais il y avait un endroit particulier qui attirait leurs regards. Ils souriaient, on savait qu'ils préparaient un mauvais coup.
     
    Notre plan est parfait. Affirma sans problème celui qui avait l'air plus petit. C'était un garçon aux cheveux violets et aux yeux où toute les couleurs du monde s'y cachaient. Des yeux aux milles couleurs.
     
    Oui. Kanon est intelligent, et c'est une chance qu'il soit tombé dessus. Commença le second en rigolant, mais pour l'instant rentrons, si les mew mew nous détectes on gâchera le plan. Termina celui-ci plus sérieusement. Lui était plus grand et sûrement plus âgé, il ressemblait à un mannequin et lui avait de longs cheveux roux avec des yeux blancs.
     
    C'est deux nouveaux personnages semblaient pire que nos cyniclons chéris.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :