• Chapitre 3 - Traumatisme

    - Oui. Kanon est intelligent, et c'est une chance qu'il soit tombé dessus. Commença le second en rigolant, mais pour l'instant rentrons, si les mew mew nous détectes on gâchera le plan. Termina celui-ci plus sérieusement. Lui était plus grand et sûrement plus âgé, il ressemblait à un mannequin masculin et lui avait de longs cheveux roux avec des yeux blancs.

    C'est deux nouveaux personnages semblaient pire que nos cyniclons chéris.

    ♥~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♥

    - Uta.... ce café... ?

    Qu'y a-t-il ? Voudrais-tu y aller ? Demanda en souriant mon nouveau frère pour toute réponse. Je ne savais que répondre à cela, devais-je juste lui demander des informations concernant cet établissement ou lui affirmer vouloir y aller.

    Euh... Je.. Je ne sais pas trop, ce café me rappel beaucoup de choses que j'aimerais chasser de mon esprit. Je baissais doucement la tête en lui répondant, c'était vrai que je m'y sentais plus très à l'aise.

    Uta se leva en continuant de sourire.

    Je sais que tu n'as pas envie d'y aller, mais peut-être pourrions nous y aller et faire face à ton passé ensemble ? Comme ça nous ferons de ce lieu, notre petit coin « frère-sœur », j'ai d'ailleurs toujours eu envie d'aller ici..

    Je relevais la tête en sa direction et sourit, il ne demandait pas à ce que je me blesse en lui racontant mon passé, et bien sûr je préférerais ne pas lui en parler, mais il me demandait seulement de tourner la page et d'être à l'aise, je me levais aussi et nous avancèrent vers le grand établissement rose ressemblant à un mini château.

    Arrivaient devant, nous avons remarquer qu'un jeune homme aux cheveux verts venait de retourner la pancarte Fermer/Ouvert au côté le plus positif pour nous deux. Le garçon semblait totalement agacé et rentra à l'intérieur de la boutique avant que nous fassions de même.

    B-Bonjour et bienvenue au café Mew Mew ! Bégaya timidement une serveuse en vert aux cheveux plus foncé et aux lunettes rondes pour nous souhaiter la bienvenue.

    Veuillez.. m-me suivre, je vous ramène à votre t-table. Poursuivit-elle en souriant toujours timidement et en nous emmenant à notre table.

    Sur le chemin, plutôt court, je regardais le personnel de la boutique. 5 serveuses, 4 serveurs. Ça me refaisait penser à ma solitude d'auparavant.
    Il y avait la serveuse en vert qui nous guidés, la serveuse jaune, la plus jeune, qui semblait tout faire sauf un travail sérieux, la serveuse violette qui ressemblait beaucoup à une star qui semblait servir avec froideur les clients qui en avaient peur. Puis la serveuse bleu qui buvait tranquillement son thé pendant qu'une serveuse rouge, elle, travaillait sérieusement mais engueulait de temps à autre la serveuse bleu.
    La serveuse rouge me ressemblait beaucoup, elle s'était même arrêtée pour me regarder et moi de même, avant qu'une personne nous sorte de nos rêveries, Uta.

    Après nous êtres assis, je regardais les serveurs, tous très mignons, je me devais de l'avouer.
    Il y avait ce garçon, qui je pense s'appelait Marc, un garçon populaire faisant du Kendo. Je ne l'avais jamais détesté ni apprécié. Puis il y avait les 3 autres, ils me faisaient fort penser aux cyniclons. Mon cœur commençait à battre fort dans ma poitrine par le stress.
    Et par l'entré de la cuisine je remarquais deux derniers garçons, qui firent exploser mon stress. Elliot et Weslet.

    ゜・。。・゜゜・。。・゜☆゜・。。・゜゜・。。・゜★

    Les jours avaient filés à une grande vitesse et je commençais enfin à m'habituer à vivre dans ce nouveau « monde ». J'avais encore beaucoup de mal mais ça aller mieux, je commençais à gérer mon stress beaucoup mieux et à essayer de vivre comme avant malgré tout.

    J'avais appris que les parents d'Uta ne faisaient que travailler et n'étaient jamais là alors parfois je faisais des gâteaux maisons pour tout d'abord le remercier de prendre soin de moi et ensuite pour le réconforter, car il semblait souvent triste que ces parents ne soient pas proches de lui.

    Maintenant que ça allait mieux, il m'avait inscrit dans son lycée en première année, lui était en 3ème année.
    Le lycée était géant et je savais qu'il y avait un ami d'Uta dans ma classe et que d'ailleurs celle-ci était une classe vraiment bizarre mais sans plus.

    Sur la route, Uta semblait très heureux qu'on aille ensemble au lycée, il m'avait dit préférer marcher que de prendre une voiture qui attire le monde, et j'étais tout à fait d'accord.
    Comme il était heureux, j'essayais de moi-même lui sourire mais c'était une chose compliquée, car je ne pouvais oublier les paroles de Dren ce jour-là.

    « Je suis désolé, je n'aies pas pu supporter cette émotion sur son si beau visage... Finalement... Je préférais son doux sourire. »
    Sa voix résonnait encore dans mon esprit et je soupirais mais mon intention se retint sur le grand établissement qui se trouvait juste devant nous, c'était notre lycée.

    Après êtres entrés, nous nous sommes séparés après avoir eu tout ce qu'il fallait pour aller dans nos classes respectives.
    Je passais la porte et remarquait tous les élèves ou presque avec une tête boudeuse dans la classe, je reconnaissais l'ami d'Uta car il m'avait montré une photo de lui et aussi le serviteur du café mew mew aux cheveux verts, ressemblant tellement à mon... A Dren.

    Je partais directement voir l'ami de mon frère qui se nommé Raito Ryûko, il avait de cours cheveux noirs recouvrants d'une mèche ses yeux violets et était très timide et calme, j'appris que ma classe avait toujours refusé les nouveaux élèves car tout le monde voulait tout le temps rester ensemble sans que les amitiés, ect soient brisés mais que j'étais la deuxième nouvelle élève cette année, le premier étant celui qui ressemblait à Dren.

    Pour les cours, j'étais à côté de ce ''Dren'' mais il s'appelait en réalité Kisshu. Kisshu Ikisatashi. Celui-ci était juste au côté de la fenêtre et regardait dehors d'un regard triste mais en souriant.
    Après les cours, j'attendais mon frère devant le lycée avec Raito qui semblait venir dormir chez nous ce soir, le soleil se couchait et dès que nous vîmes Uta, avec un autre ami, nous rentrâmes à la maison avec les deux amis qui se réjouissais de venir chez leur ami.

    Il me présenta ses deux amis, Raito Ryûko, celui dans ma classe qu'il qualifié de timide et de pervers, l'autre avait rougit de gêne par la présentation d'Utako. Et Teru Suzaku, un garçon aux longs cheveux blonds attachés et aux yeux roses clairs qui portait de fausse lunettes, qu'il qualifié cette fois de garçon polie et trop sérieux.

    ゜・。。・゜゜・。。・゜☆゜・。。・゜゜・。。・゜★

    Le lendemain nous étions aller en cours ensembles et à cause d'un énième cauchemar mon sourire ne voulait pas faire face.
    Les garçons l'avaient très bien remarqué.

    Mademoiselle, quelque chose ne va pas ? Demanda Teru d'une façon polie.

    Si, ne t'inquiète p-

    Elle a seulement besoin d'un peu de temps Teru, le passé est douloureux, parfois. Il m'avait couper pour dire ça d'une façon horriblement calme, surtout le dernier mot qu'il avait dit très doucement.

    Utako... Tu... Tu dis ça... D'une façon si calme...

    Mais la seule réponse de mon frère fut un sourire que tout le monde lui rendit, je ne comprenais pas du tout pourquoi ils souriaient.
    Après les cours, Uta me ramenait au parc sans trop s'approcher du café mew mew, en faite depuis la dernière fois, il ne savait pas si nous y retournerions.

    J'avais éclater en sanglot dès que j'avais vue Elliot et Weslet, en même temps de joie car je ne voulais pas qu'ils meurent mais aussi de tristesse, car ceux-là ne me connaissaient pas du tout.
    On mangeait une glace sur le banc et Uta me caressait les cheveux tendrement avant qu'une fumée se diffuse autour de nous. Et même un monstre... Non. Un prédasite était apparue.

    Dans ma poche je serrais fort la pierre jaune et fermait les yeux à cause du stress du moment. Jamais un ennemi ne m'avait autant fait peur. J'entendais sa patte se lever et envoyer Uta contre un arbre.
    Il y avait eu ce bruit de douleur et finalement le banc avait été cassé et j'étais tombée à genou à terre, immobilisée.

    Je ne pouvais plus bouger, mes combats, Dren, Sardon, Tarb, Elliot, Weslet, mes parents et.. Le seigneur bleu. Tout me revenait en tête et ces paroles qu'on avait pu s'échanger, leur rire, leur tristesse, tout résonnait en moi et je me tenait les oreilles pour tenter d'arrêter ces bruits infernaux.
    J'avais baissé la tête et des larmes coulés à grandes quantités sur mes joues, mon cœur ne s'arrêtait plus de battre très fortement.

    Le prédasite s'approchait de moi et levait sa patte à nouveau.
    Je fermais les yeux de plus belle, de toute manière ma vue était totalement floue , et attendait le coup de la bête.

    J'avais remarquais avant de fermer les yeux toute ces personnes qui fuyaient et criaient sûrement, je n'avais jamais ressenti les choses comme toute ces personnes et tout ce que je pouvais faire aujourd'hui, était de pleurnicher, je n'avait même plus le courage d'utiliser une dernière fois ma pierre et dans mon cœur, je pensais qu'aucunes mew mew n'existait dans ce monde là.

    Pourtant, jamais je n'avais ressentis le prédasite me lancer, me toucher. J'avais même fini par comprendre que j'avais été totalement....

    Traumatisée...
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :