• Prologue/chapitre 1 - Ma défaite

    Un peu plus d'un an était passé. Je regardais le plafond, couchée sur mon lit, plutôt d'un air pensif.
    Je me rappelais de cette journée ou ma vie à complètement changée. C'est pas très banale de se retrouver à devoir protéger la terre d'aliens ayant des pouvoirs. Même moi d'ailleurs j'avais des pouvoirs..
    Je me rappelais parfaitement des apparitions de mes ennemies.
    Le premier, Dren, m'était sauté dessus en me décrivant sûrement intérieurement... Puis il avait sourit avant de disparaître, je ne comprenais pas ce garçon.
    Les deux autres étaient apparues au bout de plusieurs combat entre Dren et moi, mais ces deux là semblaient encore plus faibles que le premier.
    Et finalement une dernière pensée traversa mon esprit, celle-ci vint réactiver un stresse insupportable.

    Ma chérie ! Le repas est près !

    Je me levais et partait en bas pour prendre le repas avec ma mère. Celle-ci regardait en même temps les infos, ils parlaient encore et toujours de moi ce qui me faisait sourire, c'était sûrement ce qui me donnait le courage de continuait, j'avais même énormément besoin de voir qu'on comptait sur moi, car bientôt sera le combat final...
    Au début je me disais que mon ennemi allait être faible comme les 3 autres mais je commençais à me demander si il ne sera pas plus fort que moi.
    C'était si compliqué, j'avais peur de me rater et même Elliot avait finit par s'excuser de n'avoir créé qu'une seule et unique mew mew mais il croyait toujours en moi, même si il ne l'avait jamais vraiment montré...

    Je parlais un peu avec ma mère avant quelqu'un n'ouvre la porte de la maison avant de la refermer à clé et à venir nous saluer, en embrassant d'abord ma mère. C'était mon père qui venait de rentrer de son travail

    J'ai un cadeau pour ma petite princesse ! m'avait-il dit en se tournant enfin vers moi, après m'avoir, bien sûre, dit bonsoir.

    Vraiment ?! Qu'est-ce que c'est ? le stresse avait fait place à la joie et cela se sentait dans ma voix.

    Deux places pour le concert de ton groupe favori, comme ça tu pourras y aller avec le jeune homme de la dernière fois si tu veux . il parlait en souriant et m'avait aussi donnait la place, je le remerciais avant de finir le repas et de tout ranger.

    Je partais ensuite à nouveau dans ma chambre et, regardant à la fenêtre entre-ouverte, je soupirais pendant que l'air frais me caressait les cheveux.
    Je fermais la fenêtre et partais dormir, j'avais un mauvais près-sentiment pour le lendemain et en plus, je repensais une toute dernière fois à ce cyniclon aux courts cheveux verts.

    ★゜・。。・゜゜・。。・゜☆゜・。。・゜゜・。。・゜★

    Mon réveil sonnait, il était 8 heure du matin.
    Je me levais doucement et me préparait après avoir mangé pour finalement partir vers le café Mew Mew.
    Étant en été, je n'étais pas habillée très chaudement, juste une simple veste car le matin il faisait plutôt frais.

    J'avais 50 minutes de marches pour aller au café, mais adorant marché cela ne me dérangeait pas du tout. Bien que j'étais tout de même souvent en retard.
    Arrivée au milieu du chemin, mon téléphone sonnait, Elliot m'appelait.
    Est-ce que c'était pour s'assurer que j'étais pas en retard ou est-ce que c'était le combat final... ?
    Je décrochais, stressée mais confiante.

    Allo, Elliot ?

    Malaurie, ne vient pas au café aujourd'hui. Je suis vraiment désolé, mais une grande puissance énergétique a été détecté aux coordonnées que je t'aies envoyés par message.. avait-il répondu d'un air horriblement désolé, je soupirais.

    Tu n'as pas a être désolé. Je gagnerais ce combat comme j'ai pu déjà le faire auparavant, et je te le promet, Elliot.

    Je ne lui laissais même pas le temps de me répondre que je raccrochais, me transformais en Mew Mew et sautais de toit en toit jusqu'à l'endroit indiqué par le message que le créateur du projet Mew Mew m'avait envoyé.
    Arrivée à l'une des dernières maison, je sautais à terre et passais la porte Torii rouge.

    Sous ma nouvelle forme j'étais devenue rouquine et mes yeux étaient roses. J'avais des oreilles et une queue de léopard des neiges.
    J'étais essentiellement habillée en rouge et orange. J'avais une mini cape rouge et un peu orange sur les côtés de celle-ci sur mes épaules et une longue robe rouge avec un ruban orange en dessous de la poitrine. J'étais aussi vêtue de longues manches oranges, d'un pantalon collé à la peau rouge et de grande bottes oranges entourés d'un petit ruban en haut de celles-ci.

    J'arrivais à un endroit plutôt grand et vide de toute personne... Bien qu'il y avait ces 3 garçons cyniclons présents et beaucoup, mais beaucoup de fumée grise.
    Celui aux courts cheveux verts, aux blessures de partout, avec même un petit pansement soigneusement mis sur sa joue droite et aux boucles d'oreilles exactement comme celles de ses deux amis, s'était téléporté devant moi et semblait, pour une fois, pas amusé du tout, même plutôt complètement ennuyé.
    Avant de me dire quoi que ce soit, il avait approché son visage en prenant délicatement d'une main ma joue pour la caresser.

    C'est dommage que l'on va devoir te tuer.. Mon chaton...

    Ses yeux dorés semblaient enfin montrer quelque chose, cette chose que l'on appelle « émotion ». Comme si, il s'en voulait, car en plus, sa main caressant ma joue, s'était arrêtée soudainement et il avait baissé la tête. Je le regardais surprise, mais celui-ci repartit auprès des deux autres cyniclons en gardant un regard fuyant.

    Bonne chance. avait-il sortit, à quoi pensait-il?

    Je n'avais pas compris ces gestes et ces paroles, ce garçon m'avait toujours paru étrange, pourtant je me sentais mal à chaque fois. La raison m'était inconnue.

    Je reprenais enfin conscience du moment exacte, de la fumée maintenant dissipée, était apparu l'homme que je n'aurais jamais voulue croiser.

    Le seigneur bleue.
    Cet homme faisait froid dans le dos rien qu'en le regardant. Ses cheveux noirs très longs et ses yeux de glaces avec une once de rouge sang montraient qu'il était la pire personne existante dans ce monde mais il était la pour son peuple et je le comprenait, mais pourquoi ne pas avoir voulue discuter ?

    Mon cœur battait fort, très fort. Mon stresse, ma peur, mon malaise montaient en moi, mais je me devais de sauver le monde, j'entamais la discussion pour me présenter.

    C'est donc vous le seigneur bleue ? Je suis enchantée de pouvoir enfin vous combattre, je suis Mew-Currant, avais-je commencé pour être polie en me penchant délicatement, j'espère que votre niveau est plus élevé que celui des 3 cyniclons qui vous servent et sachez que je comprend bien les difficultés de votre peuple, c'est seulement que comme vous attaqués la terre, il est de mon devoir de la protégée.

    Je le regardais fixement, il n'avait rien dit et j'avais surpris les 3 serviteurs, surtout Sardon, celui aux longs cheveux attachés gris et aux boucles d'oreilles.

    L'homme aux longs cheveux avait finalement décidé de sourire, sadiquement, et de répondre, sans beaucoup de politesse et de gentillesse de son côté.
    Sa voix était aussi froide que ses yeux.

    Je ne comprend pas comment ces 3 idiots ont pu perdre face à une chose aussi faible que toi. J'avais même placé tout mes espoirs en Dren... Mais passons. Tu es une créature plutôt polie et confiante, je dirais. Mais tu n'es pas obligée de mentir sur ce que tu penses de notre peuple, tu peux même te passer de me dire ce genre de chose pour que tu penses gagner notre confiance.

    J'étais choqué, j'avais totalement était sincère mais je n'avais pas le temps de dire quoi que ce soit que sa main droite était dirigée vers moi.
    Je faisais donc apparaître mon sceptre de lumière ainsi que l'aile de l'espoir.
    Un grand rayon bleu venant du seigneur bleu arrivé droit sur moi, je l'esquivais, en laissant cette attaque détruire la porte Torii.

    Dren semblait complètement absent mentalement, il fuyait même le combat du regard pendant que les deux autres étaient tout content.

    Plusieurs rayons bleus étaient dirigés vers moi, je les esquivaient d'une grande vitesse grâce à mon animal.
    Mais, manque de prudence, Sardon et Tarb, le plus jeune, avaient commencés à m'attaquer aussi et leur maître avait décidé d'utiliser un second pouvoir très douloureux. Un éclair m'avait foudroyé et j'étais tombée à terre, en me tenant douloureusement le ventre.

    Tu as beau être forte, tu es fragile et faible. Il prit un instant pour réfléchir pendant que je me relevais car la douleur était passée, Tu sais quoi ? Je te détruirais après tout ton peuple Mew-Currant.

    Je ne m'y attendais pas, il fallait à tout pris que je l'empêche de faire quoi que ce soit ! Mais il avait beaucoup appuyé sur mon nom de Mew Mew, ça me faisait encore plus perdre confiance.

    Je protégerais mon peuple, je gagnerais.

    Tu es trop sûre de toi idiote. -

    J'avais entendu Dren mais il semblait que personne d'autre l'avait entendu, je n'avais même pas vue ses lèvres bouger. ''Au faite pourquoi je n'arrête plus de le regarder ? Faut que je me concentre !!'' voilà mes pensées de ce moment.

    Je me faisais à nouveau attaquée mais pendant un saut, je m'étais soudainement retrouvée dans une bulle incassable, le seigneur bleu avait fait apparaître une grande épée et attirait les éclairs de l'orage s'étant mis en place dans le ciel dans son épée pour la chargée.

    Avec mon sceptre j'essayais tant bien que de mal à détruire la bulle, mais rien ne fonctionnait. J'avais déjà perdue d'avance, des larmes coulaient déjà sur mes joues.

    -J'aurais préférée ne jamais être seule.-

    L'épée percutait enfin le sol et tout se détruisait petit à petit sous mes yeux, je voyais tout dans ma bulle.
    Les flammes détruisant la ville, les habitants fuyants, paniqués et sur le point de mourir. La Mew Mew avait complètement échouée, c'est sûrement ce qu'il pensés aussi.
    Je ne pouvais m'empêcher de pleurer, de hurler et de supplier le seigneur bleu d'arrêter mais je savais déjà que ça ne changera rien.
     
    Il rigolait même sadiquement à la fin de son attaque et pointait à nouveau sa main vers moi, j'allais moi aussi mourir. Même si tout m'était égal maintenant, l'endroit où j'avais toujours vécu, où toute mes connaissances, ma vie, où tout avait eu lieu venait d'être détruit.
    J'aurais peut-être du essayer d'être moins solitaire dans ma vie et essayer de me faire des amis ?
    Je gardais la tête baissé en pleurant en voyant du côté de l'oeil le rayon bleue foncer à toute vitesse vers moi.


    Je suis désolé.

    Dren s'était téléporté devant ma bulle pour faire face au rayon bleu qui se dissipait devant lui, il se retournait enfin vers moi, les cheveux cachant son beau visage.

    Je n'aies pas pu supporter cette émotion sur son si beau visage... Finalement... Je préférais son doux sourire.

    Une larme avait coulé sur sa joue, et, dans ce monde rempli de feu, de débris ainsi que de morts, ma bulle ainsi que moi s'étaient envolés soudainement après que mon Dren aie tendue sa main vers moi.
    La bulle montait même de plus en plus vite jusqu'à ce que je perde complètement conscience après un flash aveuglant.

    Enfaite, je t'aime Dren. -


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :